Burkini : le Conseil d’Etat confirme la décision du TA de Grenoble

, par Aline Beilin, Valérie Marchand

Lire l’ordonnance en fichier joint ci-dessous

- LE Conseil d’ État ne remet pas en cause sa jurisprudence de 2016 (burkini sur les plages), et précise que les dérogations religieuses sont admises, sauf si elles sont jugées excessives.

En l’espèce, le Conseil d’État a jugé que la dérogation liée à la religion est "très ciblée et fortement dérogatoire à la règle commune".

Ecouter et lire la réponse d’E.Piolle, maire de Grenoble, après la décision du CE ici

Lire également l’article de Roseline Letteron : Burkini : Du bon usage du référé laïcité par le Conseil d’État

Voir aussi Le TA de Grenoble suspend l’autorisation du burkini dans les piscines municipales

Voir en ligne : Lire le communiqué de presse du Conseil d’Etat

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)