L’"affaire" du burkini dans la piscine : justice et politique

, par Aline Beilin

Le Parquet poursuit l’association qui a porté la cause de l’autorisation du burkini, tandis que le préfet s’apprête à saisir le juge administratif d’un référé-laïcité...

Le parquet de Grenoble ouvre une enquête sur l’association Alliance citoyenne, qui promeut la lutte contre les discriminations, dans un combat qui ressemble au modèle américain de revendications communautaires.

Le parquet veut savoir si l’association a constitué des fichiers ethniques, contraires à la loi française. A lire ici

Roseline Letteron, professeure de droit public, a fait le point, sur son site Liberté, libertés chéries, sur le type de référé possible en la matière. Voir ici

Un avocat a déposé un premier référé-suspension mardi 17 mai 2022, au nom d’une conseillère municipale d’opposition.A lire ici

Lire aussi Nager en burkini à la piscine : que dit le droit ? , Burkini autorisé dans les piscines de Grenoble.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)